Le « piège » de la bienveillance émotionnelle en entreprise.

22 février 2022 - Une tête plus avisée

La bienveillance est une notion dont on entend beaucoup parler, mais qui peut sembler floue dans sa mise en pratique. Comment allier bienveillance et performance en tant que leader? Comment contribuer au bien-être individuel des employés tout en gardant le cap sur les résultats de l’entreprise ?

Dans l’idée de « gestion bienveillante », il y a justement le mot « gestion ». La performance ne doit jamais quitter votre radar, même si la bienveillance est un levier important pour favoriser la productivité des troupes. La bienveillance ne doit pas devenir une zone « remords » pour les gestionnaires. Ils auront alors l’impression de marcher sur des œufs, ce qui peut entraîner un problème de désengagement. Dans ce cas, comment dépasser la simple « bienveillance émotionnelle » ?

Se centrer sur ses talents

Un gestionnaire doit faire preuve de bienveillance, tout en gardant en tête le cadre professionnel. En établissant un environnement propice au développement de vos talents et en étant à leur écoute, vous établirez ce climat de « bienveillance professionnelle » où vous n’aurez plus à vous ajuster en fonction de problèmes ponctuels et offrirez une stabilité et une prévisibilité dans votre gestion.

Au lieu de travailler seulement sur les angles morts des membres de votre équipe, misez plutôt sur leurs forces : apprenez à répondre à leurs besoins sans perdre de vue vos objectifs d’affaires. Centrez-vous sur vos talents, investissez dans leur développement plutôt que d’agir à retardement.

Mesurer vos efforts en fonction de la performance

Vous savez déjà comment mesurer la performance de votre entreprise. Il est maintenant intéressant de mettre ces données en relation avec d’autres liées au bien-être de vos employés. Y a-t-il un lien de cause à effet entre vos efforts de gestion bienveillante et vos performances ?
Pour y arriver, faites un suivi régulier avec vos équipes en posant les bonnes questions. Soyez attentif à votre taux de roulement et d’absentéisme et les raisons derrières ceux-ci. Pourquoi ne pas développer un sondage pour calculer l’indice du bonheur chez vos employés ? Qui parmi les membres de votre équipe se voient toujours être à votre emploi dans 5 ou 10 années ?
Une personne quitte l’équipe ? Avez-vous pensé à réaliser une entrevue de départ afin de comprendre les raisons derrière ce choix ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que le bien-être des membres de votre équipe et celui de votre entreprise sont interreliés.

Ainsi, l’époque de la compétitivité pour stimuler la performance au sein même des équipes est belle et bien derrière nous. Le bien-être personnel des membres de vos équipes est un levier puissant et une gestion bienveillante vous permettra de le mettre en oeuvre. En respectant le bon équilibre, vous vous retrouverez avec une équipe saine dans une entreprise saine.

Partagez cet article

Nos articles récents