Véronique Chayer
Présidente Associée, Folio Design

Votre bureau, vitrine de votre culture d’entreprise?

5 avril 2022 - En tête de l'actualité

Les mesures sanitaires tombent. Le retour au bureau s’accélère, surtout que certains sont impatients de se rendre au bureau. Mais d’autres redoutent de retrouver leurs cubicules. Résultat : les conversations sur ce que les gens veulent comme espace de travail reprennent. La flexibilité du télétravail ou des modèles hybrides demande aux employeurs de s’adapter et d’offrir un milieu de travail qui répond aux attentes et qui renforce la culture organisationnelle.

Nous avons discuté à ce sujet avec Véronique Chayer, fondatrice de Folio Design. Pour elle, il s’agit de « trouver le croisement entre la vision de la direction et celle des employés: qu’est ce qui répond aux attentes des deux? »

Alors, c’est quoi la formule parfaite pour arriver à cela?

Photo: Yanick Lespérance

Pourquoi avons-nous besoin d’un bureau?

L’espace de travail fait plus qu’attirer les équipes au bureau : ça peut même développer votre culture d’entreprise et votre marque employeur. Mais bon, il y a aussi un côté pragmatique à la chose… L’espace doit être fonctionnel avant tout, pas juste esthétiquement intéressant!

La première question à se poser : pourquoi avons-nous besoin d’un bureau? Pour socialiser? Des vidéoconférences? Réaliser des tâches qui demandent une grande concentration? Ou pour des séances de brainstorming?

L’aménagement idéal va dépendre de ces réponses, mais aussi de l’expérience que vous souhaitez offrir. Vous devez penser le bureau comme une extension de l’entreprise ou comme une expression de sa culture. Alors comment créer un endroit qui reflète la culture organisationnelle et les valeurs de l’entreprise, mais qui correspond aussi aux besoins des employés et qui tient compte de la diversité des profils (génération, expérience, nature de leurs responsabilités)?

Ensuite, pensez à offrir une variété d’espaces de travail. On doit retrouver des postes individuels, qu’ils soient debout, assis, privés ou à aire ouverte, mais aussi des aires à vocations variées: des salles de différentes tailles, pour différentes fonctions. Tout cela en maintenant un équilibre entre les aires communes, plus effervescentes, et les aires privées, plus calme. Ensuite, prévoyez les autres espaces communs, un coin bistro ou une aire de lunch, un gym ou des salles bien-être, mais sans oublier de laisser une place pour des espaces WOW! qui définissent votre marque employeur.

Et la technologie dans tout ça?

Même si on retourne au bureau, les rencontres virtuelles vont demeurer. Dans les dernières années, nous avons constaté les avantages que la technologie avait à nous offrir.

Assurez-vous donc que les outils technologiques sont optimaux pour permettre un retour au bureau. Écrans, connectivité, son, acoustique : tout doit être considéré afin de faciliter l’utilisation de la technologie sans affecter les collègues aux autres postes de travail.

« On a vraiment changé d’approche. On parle vraiment de connecter les gens les uns aux autres tant de façon interactive que physiquement. D’ailleurs, les retours aux bureaux se font bien mieux qu’on pense », ajoute Véronique.

Au final, l’aménagement de l’espace doit être réfléchi en fonction de vos valeurs d’entreprise et des intérêts de vos employés. Réfléchissez bien à la disposition du mobilier et au matériaux utilisés, pour favoriser la circulation en gardant en tête les besoins de votre équipe.

 

L’exemple de La tête chercheuse

Photo: Folio Design

Lorsque la pandémie est arrivée, le « bureau de demain », on ne savait plus ce que ça signifiait. Les décisions ont été mises sur la glace pour beaucoup d’entrepreneurs, beaucoup de sphères d’activités. La tête chercheuse n’y faisait pas exception.

Maintenant, on prévoit le retour au bureau, mais dans un certain cadre, comme l’explique Véronique. « Il y avait des éléments importants à considérer : être capable de se concentrer dans l’environnement de travail, donc la notion d’acoustique. On a été habitués pendant un an et demi à travailler dans nos maisons, dans le calme, donc dans la gestion de notre propre bruit et de notre propre confort. Il faut ramener ce confort dans la collectivité, à la communauté du bureau. Il faut alors créer des zones où on peut être plus à l’écart. Différentes zones de travail, avec des postes un peu plus privés et des postes un peu plus ouverts. »

Il y a toujours une solution pour cela : par exemple, il y a des plafonds acoustiques qui absorbent le son, d’où l’importance du travail sur le choix des matériaux.

Photo: Folio Design

Mais il faut aussi garder en tête que nous devons réapprendre à vivre ensemble. « Il faut être patients et se dire qu’on a été déshabitués à travailler de cette façon-là. L’être humain n’est toutefois pas fait pour travailler seul : on a besoin de cette chaleur humaine. De façon générale, pour innover, il est impératif d’être ensemble. Sinon, nos interactions sont programmées, organisées par sujet et par horaire », insiste Véronique.

Photo: Folio Design

 

Le mot d’ordre : flexibilité!

Le mot d’ordre à retenir, c’est la flexibilité. La flexibilité des espaces, mais aussi la flexibilité que l’organisation va laisser à la gestion des horaires et des présences au bureau. L’espace de travail doit tenir compte de cette nouvelle réalité. Il faut garder en tête que ce n’est plus qu’un simple espace, mais un reflet de votre essence propre.

Photo: Des têtes en action
Cet article a-t-il été utile?
OuiNon

Partagez cet article