Le bonheur professionnel, un concept nouveau ?

11 octobre 2019

-

En tête de l'actualité

Partagez cet article

Pas du tout!  Du moins, pas chez nous!

Depuis un peu plus de deux décennies, La tête chercheuse sonde le talent ouvert aux opportunités en quête de « mieux », au sens de l’amélioration de la qualité de vie au travail. Ce « mieux » se révèle aujourd’hui au grand jour, dans un marché de l’emploi en grande transformation et, on ne se le cachera pas, au sein duquel le talent a plus souvent qu’autrement « le gros bout du bâton ». Sélectif, il se montre curieux quant aux opportunités proposant des environnements où on valorise la socialisation, la responsabilisation, la reconnaissance, la réalisation de soi, la flexibilité (qu’elle soit liée au télétravail ou, plus globalement, à un meilleur équilibre travail/famille et/ou loisirs), le sentiment d’appartenance et la rémunération. 

Plus que jamais, on sent que le talent exposé à une panoplie de choix cherchera nécessairement à augmenter son niveau de bonheur au travail, au moment de considérer d’autres opportunités. Et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on considère qu’on se définit de moins en moins aujourd’hui que comme simple travailleur. Ce qui fait le bonheur couvre un champ de possibles nettement plus grand. 

Sans passer outre les limites du raisonnable ou s’en donner le vertige, le fait de prendre le pouls de la satisfaction de vos troupes en lien avec ces « facteurs bonheur » peut vraiment vous permettre de comprendre comment se situent vos employés au niveau de leur motivation et de leur engagement envers leur rôle et l’entreprise. Se prêter à l’exercice, c’est possiblement avoir une influence beaucoup plus grande sur la rétention d’employés qu’on pourrait le soupçonner. Et que dire de l’impact que le fait de prêter une oreille attentive et intéressée peut exercer sur ces top talents – ou ceux que vous jugez les plus prometteurs – que vous ne voudriez surtout pas laisser filer! On vous invite à en faire l’essai; l’intention peut mener à du tangible gagnant-gagnant plutôt intéressant.

Notre démarche exploratoire avec le talent issu des communications, du marketing, de la création, de la vente, du développement des affaires, des ressources humaines (et autres catégories d’expertise couvertes par notre équipe) permet non seulement de connaître « la personne derrière le CV » mais également de cerner ce qui sera susceptible de représenter pour elle ou lui une opportunité à la hauteur de ses motivations et compétences, et – potentiellement aussi important que cela encore – offrant un espace optimal pour son épanouissement professionnel durable et bien investi.

Elle permet de plus de faire « les bons liens » au niveau de l’arrimage culturel, sujet qui nous intéresse dans la chronique de notre co-présidente et associée principale Elisabeth Starenkyj!

 

risus. Aenean ut leo libero vulputate, mattis adipiscing justo