Découvrez nos indispensables de l’année 2020 !

21 décembre 2020

-

Dans notre tête

Partagez cet article

 

Oui.

Nous avons traversé la grisaille des derniers mois et le désespoir du confinement qui s’étire avec succès.

Avant d’entamer le congé des Fêtes 2020, nous tenions à vous partager nos indispensables.

Ces petites bouées pandémiques qui nous ont permis de garder le sourire, de ne pas nous couper une frange sous le coup de l’impulsion et/ou de nous mettre à converser avec notre plante verte entre deux visioconférences.

Des douceurs toutes simples qui ont contribué à faire de nous les partenaires en gestion de talents passionnés et humains que vous connaissez.

Notre souhait le plus sincère : que nos trouvailles vous apportent un brin de réconfort et qu’elles vous aident, d’une façon ou d’une autre, à vous réconcilier avec la réalité alternative que 2020 nous a fait vivre.

Qui sait, peut-être y découvrirez-vous votre nouvel indispensable à vous!

 

 


 

 

Image d'une jeune fille qui écoute de la musique devant un sapin de noël. Dans nos oreilles

Pour renouer avec une certaine paix intérieure, nous nous sommes ouvert les oreilles à de nouvelles mélodies. Nos coups de cœur du moment : Les antipodes – Les Cowboys Fringants, Quand la nuit tombe – Louis-Jean Cormier, Inscape – Alexandra Stréliski, Encounter – Beyries, Glenn Gould plays Bach et un plongeon tête première dans l’Électro Swing pour ramener un peu de pep dans le pas qui nous mène du frigo au divan.

 

 


 

 

 

 

 

Image d'une jeune femme lisant un livre et buvant une coupe de vin. Pour le parfait moment réconfortant

Faute de pouvoir boire une margarita sur une plage ensoleillée, nous nous sommes réfugiés dans des éléments doudous à portée de main! Les bouées qui nous ont porté récemment : la lecture inspirante de Et si c’était vrai de Marc Lévy, Les bombes de bain Lush – que celui qui ne vit pas un moment de pur bonheur à se baigner dans une eau moussante rose fluo à odeur de barbe-à-papa me lance la première pierre – Un bon verre de vin (need I say more)  et la bougie parfumée à l’érable, Nos Cabanes, parce que les effluves sucrées de notre terroir ont cette faculté de nous ramener rapidement à l’essentiel.

 


 

 

 

Image d'un homme en train de cuisinerÀ bas la routine

Pour rehausser notre quotidien et sortir de la routine, de nouvelles habitudes ont fait apparition dans nos vies – pour, fort probablement y rester! Cooking with Shereen, pour un peu d’inspiration aux fourneaux – parce qu’une soirée spagatt, c’est bien, mais un Steakhouse Lobster Mac and Cheese, c’est encore mieux, un café fumant coulé grâce à notre nouvelle machine Vertuo de Nespresso pour bien commencer la journée, une lampée de Dr. McGillicuddy’s Caramel Écossais pour bien la finir et, pour renouer avec le plaisir des soirées entre amis sans risquer sa santé : Catan, l’adaptation en réalité virtuelle du jeu de société Les Colons de Catane.

 


 

En rafale !Image d'une personne écoutant des films ou des séries sur un ordinateur portable.

Pour combler les longs moments de vide, qui, en d’autres circonstances, auraient joyeusement accueilli une sortie au resto ou au cinoche, nous nous sommes laissés absorbés par des séries en tous genres. Celles qui nous font oublier l’amoncèlement de vêtements à plier l’instant d’un épisode, ou qui nous absorbent dans leur univers parallèle le temps d’un après-midi frisquet, en mode rafale. Dans notre télé : la saison 4 de The Crown, sa Diana si merveilleusement incarnée par Emma Corrin et sa Margaret Tatcher livrée sans compromis par Gillian Anderson, de même que l’humour déjanté de Gaétan, Huguette, Serge, Micheline et tout le clan dans C’est comme ça que je t’aime, né de la douce folie de François Létourneau et de Jean-François Rivard. Dans nos écouteurs : les podcasts Ten percent happier avec Dan Harris, pour explorer tous les angles du bonheur (même les plus obscurs), et Jusqu’au bout, animé par Nicolas Ouellet, pour se mettre au diapason des pépites musicales émergeantes à garder dans son collimateur.

 


Image d'une jeune femme promenant son chien. Pour  bouger

Une vie de confinement surprise amène son lot de d’anxiété superflue et de malbouffe. Nous en avons donc profité pour se gérer le tour de taille et la pression artérielle en s’entraînant à la maison! Suer en privé dans un legging qui nous fait plus ou moins bien est très libérateur en soi. Si vous ne savez pas trop par où commencer, l’appli ALO Moves permet d’accéder à des entraînements de yoga et de pilates simples, courts et efficaces directement sur votre tablette. Bonus! Leur bibliothèque nous offre même des séances de méditation guidée. Pour une assiduité accrue, nous avons gardé le cap grâce à notre Fitbit Premium. Une marche quotidienne avec toutou a aussi eu la faculté de changer le mal de place et de nous faire respirer un peu d’air frais. Une fois dehors, les possibilités de bouger sont infinies : la randonnée et le vélo-volant ont notamment capté notre cœur et, pour décompresser avec les bénéfices de la nature, le Repère Boréal s’est avéré comme un vrai petit oasis de paix entouré de verdure.

 

 


 

 

 

mattis risus. Praesent ut odio tristique luctus adipiscing sed accumsan ut